Salaires vers le début du premier siècle ap.J.-C.

Voici listés ci-dessous quelques exemples de salaires en vigueur aux alentours du règne de Néron. J’ai supposé dans « Le complot de Marcus Antonius Primus » que cela n’avait pas beaucoup changé.

halage_sur_la_durance_amphores_et_tonneaux_gallo-romains

  • Légionnaire, 10 as par jour ;
  • Soldat de la garde prétorienne, 30 as par jour ;
  • Ouvrier, 5-16 as par jour (mais emplois saisonniers) ;
  • Mineur qualifié, 6-10 as par jour ;
  • Artisan, 12 as par jour ;
  • Professeur d’arithmétique, 12-20 as/jour, logé, nourri.

 Je prépare actuellement une synthèse montrant les coûts de la vie toujours au premier siècle. Ceci permettra de mieux apprécier la valeur du travail à Rome et de comprendre peut-être plus en détails la vie de mes personnages. Je me suis en effet ingénié à y retranscrire, non pas en détail mais dans les grandes lignes, la vie des citoyens ‘normaux’ au premier siècle de notre ère. Il était beaucoup plus important pour moi de fournir une image claire de la vie des simples gens plutôt que des élites.

Thierry Bontoux est l’auteur de « La dame d’Albi« , un roman sur fond d’assassinat politique en 1457, et du « Le complot de Marcus Antonius Primus » figurant l’enquête autour d’un meurtre dans les appartements de L’Empereur Vespasien en 70 ap. J.-C.