Un Mois d’août chargé

Je m’étais donné un an pour internationaliser mon écriture et atteindre de nouveaux lecteurs aux États-Unis et au Royaume-Uni (où je vis). Mission presque accomplie !

En septembre de l’année dernière, je quittais mon activité de consultant en management d’entreprise pour me consacrer exclusivement à l’écriture. Depuis, je me suis investi entièrement dans un vaste projet marketing, en appliquant chacune des règles que je préconisais à mes clients.

Les résultats commencent enfin à se faire sentir : en un an, j’ai triplé le nombre quotidien de lecteurs achetant mes livres ; mon site internet est maintenant disponible en cinq langues ; j’ai créé une boutique en ligne (France et Québec) vous permettant d’acheter directement mes livres ; et j’ai traduit l’intégralité de mes textes en anglais, dont 4 sont maintenant disponibles à l’achat. Le cinquième est toujours chez l’éditeur, mais devrait être disponible courant octobre.

Le mois d’août a, quant à lui, été particulièrement chargé, entre un semi-retour en France pour s’y installer cinq mois de l’année, et le lancement du Gouffre du Diable dans sa version anglaise. Ce lancement ne s’est pas passé sans conséquence pour le texte en français. L’éditrice anglaise y a apporté tellement d’améliorations que j’ai été obligé de les incorporer dans la version française. C’est donc avec plaisir que j’annonce la sortie de la troisième édition du Gouffre du Diable, qui est en fait la première réédition voyant un changement significatif du texte, la seconde n’ayant consistée qu’en la réunion en un seul tome d’un livre initialement écrit en deux.

Septembre sera tout aussi intense, car j’ai l’intention d’ouvrir des boutiques virtuelles aux États-Unis et au Royaume-Uni, ce qui implique un petit travail au niveau des devises, pour ne citer que cela. Puis je devrai reprendre le texte des Funérailles Inachevées avant de le publier, quand je le recevrai dans sa version anglaise.

… Alors seulement j’aurai le temps de me consacrer à l’écriture d’un nouveau roman, mais au moins la machine commerciale me permettant de vivre de ma passion sera là et bien en place.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.