L’intégralité de mes romans enfin traduite en anglais

Depuis septembre dernier, l’essentiel de mon activité était tourné vers la traduction de mes livres et leur publication aux USA et au Royaume-Uni. Pour ce faire, j’ai dû poser mes stylos et fermer mes cahiers. Ce fut un travail long et fastidieux, mais j’en vois enfin le bout.

J’ai terminé la traduction des Funérailles inachevées la semaine dernière et le tout a été envoyé chez le relecteur. Cela m’a permis aussi de dénicher une ou deux coquilles oubliées lors de la correction de la version française, mais aussi de corriger quelques incohérences mineures dans la narration .

Ce seront donc bien, cette année, cinq livres publiés en anglais. Les trois premiers déjà disponibles en librairie et en ligne sont : La Dame d’Albi (The inconvenient Bride); Le complot de Marcus Antonius Primus (The Riddle of a Murdered Slave) et Massilia (Unforgiven in Massilia).

Les deux derniers doivent bientôt sortir. Le Gouffre du Diable (The Devil’s Pit) devrait me revenir pour relecture finale d’ici une semaine ; et Les Funérailles Inachevées (Bad Blood Beyond the Grave) devrait pouvoir être publié en septembre de cette année.

Je souffle enfin, car je pensais devoir me consacrer à cette tâche de traduction durant toute l’année 2021 et n’avoir mes cinq titres disponibles dans la langue de Shakespeare qu’en mars de l’année prochaine. Au lieu de cela, je finis avec six mois d’avance et l’aide fantastique d’une correctrice et éditrice hors pair : Hayley Sherman (http://www.whoosh-editing.com).

Je vais pouvoir, maintenant, me consacrer à l’écriture de mon prochain roman. J’ai dans l’idée un médecin installé à Fréjus en 80 ap. J.-C., vivant entre la base navale et la population de la ville, et aidé par sa fille qui le pousse, bien sûr, à s’occuper de ce qui ne le regardent pas.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.